Archive pour octobre, 2015

Le brame du cerf dans les monts d’Orb

Brame du Cerf

Brame du Cerf

Depuis longtemps, je rêvais d’une balade en forêt, un soir d’automne, à la rencontre des grands cerfs, de leur brame à la saison des amours… Mais comment ? Qui contacter ? Où aller ?

Eh bien j’ai finalement trouvé la réponse dans le Haut Languedoc, à Olargues, où dans un paysage de rêve, le centre Cebenna propose depuis des lustres des sorties nature, insolites autant que diverses.   Le Brame du cerf était bien proposé, précisément le 2 Octobre dernier. Le jour J, toute excitée, je me suis rendue au rendez-vous de 17 heures trente dans le village de Caunas. 17 passionnés étaient à ce rendez-vous.

La soirée commence par un film animalier de Jean-Paul Grossin «  Pourquoi et comment le cerf perd la tête » suivi d’une conférence par un membre de l’Office National des Forêts. Très vite, nous voilà   familiarisés avec les « us et coutumes » de l’animal, ses lieux de vie, sa symbolique, mais aussi le travail de comptage, les périmètres d’étude de l’Office National.

Et maintenant, action : équipés de lampes de poches et de vêtements chauds, direction la forêt, le crépuscule et le silence !  De part et d’autre du sentier nous entendons des mugissements… Un peu inquiets, nous n’imaginons pas encore qu’ils sont si près. Nous prenons place sur une plateforme d’observation, face aux monts, à perte de vue, et restons là, à les écouter tandis que la nuit nous enveloppe. Leurs brames nous entourent, l’animateur de l’office donne les distances, les profils : « il est juste à 250 mètres, c’est un cerf de 8 ans… »  Je ferme les yeux, la nuit est douce, pas de vent, les brames se répondent, s’enchaînent… prennent une ampleur phénoménale. Au loin, très loin, des phares de voiture, mais là, dans ces monts sauvages, des mâles mystérieux, animaux un jour dessinés sur des parois de grotte, brament comme au commencement du monde.

Je le sais, je vis un moment exceptionnel, accompagnée par un spécialiste, dont le combat est de maintenir ces populations et de veiller à l’équilibre et au respect de chaque espèce. Dans ces bois : attention fragile !

J’ai retrouvé mon âme d’enfant, émerveillée. L’écoute du groupe est parfaite, la forêt nous absorbe, les cerfs nous dominent. Une phrase du film me revient « Nous n’accepterions pas de printemps sans oiseaux, pas plus que d’automne sans brames ».

Enchantée au sens littéral, je sais que je reviendrai bien vite vers le centre Cebenna, pour des sorties mouflons dans le Caroux, pour des sorties «  salades sauvages ». Je reviendrai bien vite vers ce Haut Languedoc pour ses paysages et sa vérité, je reviendrai… pour le brame… l’an que ven.

The post Le brame du cerf dans les monts d’Orb appeared first on Petites Histoires du Languedoc.

Source: ODT Herault