Archive pour novembre, 2015

Le navet de Pardailhan ! découverte pour les gourmets avisés…

Navet de Pardailhan © M. Bavoillot

Navet de Pardailhan © M. Bavoillot

Pour mieux découvrir ce véritable joyau, je me suis rendue sur place, à Pardailhan , par une belle journée d’automne , quand le divin navet s’annonce dans les champs .

Depuis 1995, une poignée d’agriculteurs cultive cette racine si appréciée des gourmets d’aujourd’hui. Abandonnée un temps , elle est aujourd’hui produit Sentinelle Slow Food. Une consécration !

Je vois déjà vos mines dubitatives : du navet… Mais celui-là, faites-moi confiance, il est étonnant !

On dit qu’il est semé à la volée au mois d’août, légende ? En tous les cas, il a besoin d’une terre bien préparée, plutôt argilo-calcaire, et surtout d’eau de pluie bien sûr, voilà pourquoi les années se suivent et ne se ressemblent pas !

On commence à le récolter fin octobre et il peut accompagner nos plats jusqu’ en février.

Cette année, il est superbe, il a trouvé ses premiers amateurs lors de la Fête de la Chataîgne à Saint Pons, un succès de star !

En quoi est-il différent ? Tout simplement parce que sa chair est douce, sans amertume, on peut même le déguster cru comme ses cousines carottes. Chaud, traditionnellement il rejoint les ragoûts, les daubes et accompagne aussi très bien le sanglier. On le trouve aussi en potage avec son amie la châtaigne. Moi je le préfère revenu dans une peu de graisse de canard et sucré au dernier moment avec un peu de miel (mais pas trop). Je l’ai goûté aussi en tarte Tatin, c’était vraiment pas mal. En fait, on peut le cuisiner comme on le souhaite, il suffit de le sublimer et il adore.

Il est encore temps de le découvrir ; on le trouve directement chez les producteurs ou encore sur les marchés et les boutiques de paysans.

A vos fourneaux, vous m’en direz des nouvelles.

The post Le navet de Pardailhan ! découverte pour les gourmets avisés… appeared first on Petites Histoires du Languedoc.

Source: ODT Herault

Trottinette électrique tout terrain en Haut-Languedoc

Trottinette à La Grande-Motte © SL

Trottinette à La Grande-Motte © SL

J’avais déjà pu tester la trottinette électrique à la Grande Motte et j’avais adoré. La cité des pyramides, avec toutes ses pistes cyclables et ses grands espaces verts, se prête idéalement à cette pratique.

Mais récemment, à l’opposé, c’est dans le Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc que j’ai pu vivre une expérience tout terrain. Et je dois dire que j’y ai vraiment pris goût ! Arpenter des pistes, routes et sentiers de moyenne montagne en trottinette électrique, c’est carrément le pied !

A près de 40 km heure en vitesse de pointe, c’est vraiment sans effort que l’on peut gravir des cols, dévaler des pentes, suivre des chemins tranquilles ou sauvages sans oublier d’apprécier le paysage environnant…

 

Trottinette Haut-Languedoc © S. Bernabeu

Trottinette Haut-Languedoc © S. Bernabeu

Pascal, responsable et moniteur diplômé de Deval’trot, adapte le circuit en fonction des niveaux et des attentes ; Moi, j’ai opté pour  un parcours plutôt « soft »: chemin de terre, route, puis un tronçon de la voie verte Passa Païs… Au détour d’un virage, le Caroux était là, majestueux. Un peu plus loin, pommiers et châtaigniers gorgés de fruits jalonnaient notre voyage.

Le tronçon de la voie verte, plus rectiligne et plat, m’a donné à voir d’autres paysages, mais aussi le plaisir de converser avec cyclistes et piétons croisés en chemin.

D’autres collègues ont testé une version plus free-style en empruntant des pistes très « rock and roll ». Cette version beaucoup plus sportive a assouvi leur soif d’adrénaline. Et c’est avec enthousiasme que nous nous sommes tous retrouvés pour comparer nos expériences.

A refaire sans nul doute, en veillant toutefois à rester vigilant pour éviter le vol plané (c’est ça l’aventure).

The post Trottinette électrique tout terrain en Haut-Languedoc appeared first on Petites Histoires du Languedoc.

Source: ODT Herault