#Politique : Bilan de la politique du logement, réponses aux aspirations des Français, rapport des jeunes au logement… la FNAIM s’engage dans le débat de la présidentielle

Le candidat Emmanuel Macron avait promis un choc de l’offre pour le logement, tout en affirmant que l’immobilier est une « rente » « qui ne crée pas d’emplois » : depuis 2017, quel est le chemin parcouru par Emmanuel Macron, le Président de la République ? En revenant sur la politique du logement du quinquennat, se dessine un bilan tout en paradoxes pris entre démarche volontariste, choix budgétaires ne permettant pas la mise en œuvre des priorités fixées et des évolutions de société accélérées qui n’ont été ni anticipées, ni accompagnées. Source: FNAIM Actus Immobilier

Le rapport des jeunes au logement : une génération mature et réaliste

La FNAIM dévoile un sondage exclusif réalisé par l’IFOP sur le rapport des 18-30 ans au logement. Il en ressort qu’ils souhaitent majoritairement devenir propriétaires de leur résidence principale, l’idéal étant une maison en zone péri urbaine. Mais, du rêve à la réalité, ils craignent que le pas ne soit difficile à franchir en raison de prix trop élevés et de possibles difficultés de financement. Au total, les attentes et les inquiétudes de nos jeunes ne différent que très peu de celles de leurs ainés. Source: FNAIM Actus Immobilier

#Conjoncture : Le marché immobilier confirme sa résilience et bat de nouveaux records

Alors que de nombreuses incertitudes pesaient sur le marché du logement après la crise sanitaire, celui-ci s’est montré une nouvelle fois particulièrement résistant en 2021. Le volume de transactions s’affiche en nette hausse avec un nouveau record. Les prix maintiennent leur progression, toujours soutenus par le niveau très bas des taux d’intérêt, malgré un décrochage visible entre les grandes métropoles, en particulier Paris, et les villes moyennes. Source: FNAIM Actus Immobilier

Réaction de la FNAIM : L’Assemblée nationale réouvre le dossier encadrement des loyers

Dans le cadre de l’examen du projet de loi dit « 3DS » relatif à la différenciation, décentralisation la déconcentration et simplification, l’Assemblée nationale vient de prolonger l’expérimentation de l’encadrement des loyers, en prévoyant d’une part une prolongation dans la durée (trois ans) mais aussi en permettant à de nouvelles collectivités de participer à cette expérimentation. La FNAIM, tout en saluant la mesure permettant une égalité de traitement entre bailleurs louant un bien avec intermédiation et entre particuliers, déplore un énième changement des règles de la location longue durée. Source: FNAIM Actus Immobilier